La maison de vie

Bienvenue chez Mr Bouch', Gabichou, Le Nain et Lamousmé...

Ma photo
Nom :
Lieu : France

samedi, août 18, 2007

Jane Austen ou les feux de l'amour.

Quelle jeune fille n'a jamais rêvé de devenir une héroïne de Jane Austen ???

Comme toutes les adolescentes à cet âge, je me suis identifié à des personnages de fiction...j'étais tour à tour Scarlett O'Hara, Jo March, Catherine Earnshaw , ou Elisabeth Bennett.
Je lisais ces livres pour leurs histoires d'amour bien sur, sans me douter peut-être que la haute qualité de certaines de ces oeuvres résisterait avec le temps à la simple appellation de "romans sentimentaux" voir plus péjorativement "romans à l'eau de roses".

Évidemment nous sommes là bien loin de Barbara Cartland et autre Helen Fielding, pourtant nul doute que Jane Austen est leur mère à toutes!!!! L'auteur de Bridget Jones confessa d'ailleurs avoir "honteusement copié l'intrigue d'Orgueil et Préjugé" et s'être " largement inspiré de celle de Persuasion".

Voilà qui pourrait n'être guère engageant pour notre chère Jane qui peine parfois à la sortir des à priori la parquant depuis presque deux siècles dans une littérature populaire de mauvais genre (ce qui n'enlève rien pour autant à son extraordinaire postérité toujours grandissante).

Il faut dire que miss Austen n'est pas facile à ranger!!!

Claire Tomalin sa biographe dit d'elle très judicieusement: "Jane Austen c'est la parenthèse romantique que s'autorisent les lectrices cultivées. Elles y trouvent un peu plus qu'une histoire d'amour". (oui oui les filles c'est nous les lectrices cultivées!!!! :o) )


Et même si l'accueil en France (toujours prompte à de grands classements péremptoires) reste plus mitigée, de grands auteurs ont su largement voir en elle son génie. Georges Eliot, Katherine Mansfield et Henry James se sont dit influencés par elle.

"Il y a chez cet enfant quelque chose de merveilleusement génial" à même ajouté à son propos Vladimir Nabokov.

Mais c'est certainement Virginia Woolf qui lui rendit le plus beau des hommages en faisant l'éloge de ses talents d'écrivain dans un de ces texte ainsi que dans son livre "une chambre a soie".




"Aucune histoire romanesque, aucune aventure,
intrigue politique ou amoureuse n'était de taille à rivaliser avec la vie dans
l'escalier d'une maison de campagne."



"Ni tragédie ni héroïsme, ce qu'elle propose semble dénué d'importance, pourtant cette chose insignifiante grandit dans l'esprit du lecteur et anime de façon
durable des scènes apparemment banales".

Et c'est sans doute dans ce paradoxe que l'on trouve la grande force et la particularité de Jane Austen.

Sans compter le talent. Car il faut assurément être très talentueuse pour arriver à captiver voir fasciner son public pendant près de deux siècles en écrivant sur la banalité du quotidien.


Parce qu'il faut bien l'avouer, dans ses romans il ne se passe rien, ou presque. Tout juste est-il question de jeunes filles rêvant de bals autant que de maris, de commérages et de pique-niques. Des tableaux de la vie bourgeoise à la campagne. On est là bien loin du grand esprit romanesque et de la pure passion amoureuse, ce que lui reprochera (à tord à mon sens) une autre grande ,Charlotte Bronté.

Cependant, même si elle ne s'élève jamais au grand drame, à l'amour délirant et à la furie déchaîné de la passion amoureuse, on ne peut comprendre l'évolution du roman d'amour contemporain sans avoir lu Jane Austen.

David Lodge dit à raison qu'elle "a su fondre ensemble le roman sentimental et la comédie de moeurs en manifestant une qualité de réalisme inconnu avant elle".

Et c'est bien de cela qu'il s'agit .

Sous des costumes surannés et des moeurs qui nous semble aujourd'hui dépassé (encore que là le débat reste ouvert), Miss Austen fait palpiter des coeurs humains avec leurs passions ,qui se rattachent par leur vices et leurs vertus à la même race des héros de nos romancier modernes. Une simplicité patriarcale de l'intrigue, une apparente banalité des personnages, tendant toujours vers le même thème, celui de la complexité du choix amoureux, voilà la "recette" de "tante Jane" .

"Un exquis travail au petit point" disait Nabokov.

Le feu sous la glace me permettrais-je de renchérir!!!!

Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'Orgueil et Préjugé à été élue en 2004 ,livre ayant le plus bouleversé les lectrices anglaise.
Ahhhhhh le charme ravageur (et sexy) de Mr Darcy!!!!! ;o)

Rajoutons à cela un humour tout anglais ,contenu, qui donne à sa plume un style ironique sans être grinçant ou sarcastique et qui fait d'elle une narratrice le plus souvent amusée , mais qui ne se trahit pas derrière ses personnages, les faisant agir et parler mais laissant soin au lecteur le plaisir de les comprendre et le soin de les juger.


"_ Vous vous plaisez à me tourmenter. Vous n'avez pas la moindre pitié de mes pauvres nerfs.
_Vous me faites tort, ma chère amie. J'ai un grand respect pour vos nerfs. Ce sont de vieux amis.
Voilà vingt-cinq ans au moins que je vous entends en parler avec égards.

_Ah! vous ne savez pas ce que je souffre.
_Vous vous en tirerez, je l'espère, et vivrez assez pour voir encore arriver dans le
voisinage beaucoup de jeunes célibataires avec quatre mille livres de revenus. "

(Mr et Mme Bennett dans Orgueil et Préjugé)
Une scène qui résume assez bien le contenu de chaque roman de Jane Austen: l'amour et la condition féminine . L'un comme l'autre conduisant toujours, à cette époque ,au sacro-saint mariage!!!!

Alors, moraliste influencée par ses première lectures (Henry Fielding, Samuel Johnson ou Richardson) ou vrai féministe avant l'heure (à la manière de Mary Wollstonecraft) la miss Austen??? difficile de trancher. Observatrice éclairée sur les règles d'un jeu économique obligeant les jeunes filles à se marier pour éviter la pauvreté , sans aucun doute!!! De là à en déduire une Austen révoltée, il n'y a qu'un pas que sa biographe Claire Tomalin se refuse de franchir en la déclarant plus "résignée" (ce que la douce ironie de ses romans semble enteriner!!!) . Par ailleurs en digne héritière des Lumières elle pense que la communication de l'intimité renforce les sentiments en éclairant la raison, c'est pourquoi ces romans sont truffés de lettres.

Elle confirmera cependant dans sa vie au moins un point de vue exprimé dans Emma: "Une femme n'a pas à épouser un homme sous le simple prétexte qu'il le lui a demandé ou qu'il l'aime" en déclinant la demande en mariage qui lui fit faites .

Mais l'on peut aussi très aisément convenir que les premières phrases de "Northanger Abbey" auraient parfaitement pu s'adapter à l'auteur elle-même: "Personne n'aurait jamais supposé, en voyant dans son enfance Catherine Morland, qu'elle était née pour devenir une héroïne."

Car si l'on sait peu de chose sur sa vie "apparemment tranquille", le" mythe Austen", lui n'a fait que grandir au fur et à mesure des siècles, au point de devenir un véritable phénomène. Et si la passion amoureuse ne transparaît pas forcément dans les livres, le culte passionniel voué à son auteur, lui ,ne se dément pas!!!! et ne croyons pas qu'il ne s'agit aujourd'hui que d'une mode car les "janeïtes" comme les appelait Kipling ( désignant par là sa femme et son cercle d'amies grandes admiratrice de Jane Austen) ont toujours existé!!!!

Et je dois bien avouer que j'ai moi-même succombé à cette douce folie qui consiste à lire et relire très régulièrement toutes les oeuvres, ainsi qu'à visionner les très nombreuses adaptations (notamment de la BBC) de ses livres. Allant jusqu'à succomber aux multiples produits dérivés (mugs ,marques-pages et autres set de correspondance austeniens!!!).Le plus important sans doute étant de communier avec ses "frères et surtout soeurs" de passion austiniène grâce aux blogs et forums lui étant consacrés!!!! :o)



Lamousmé

43 commentaires:

Anonymous kalistina a dit...

Quel riche et beau billet, wouaouh, chapeau!
Y a des mugs austeniens, c'est vrai ça???

15:09  
Anonymous Isil a dit...

Très beau billet avec des citations bien choisies.
Les mugs c'est pas mon truc mais des marque-pages Jane Austen, alors là je demande: "OU les trouve t-on????"

16:26  
Anonymous eeguab a dit...

Dois-ja avouer mon inculture,moi qui ne connais de Jane Austen que le film Raisons et sentiments.Moi qui n'ai jamis lu A.S.Byatt.Moi qui connais à peine les toiles de Dante Gabriel Rossetti.Tout cela est très relatif et c'est ce qui fait la variété de la blogosphère, avec ses limites et ses vanités parfois outrancières.Et puis j'ai vécu bien plus,enfin bien plus longtemps.A ce propos tu avais écrit quelque chose dans mon billet Panthéon versant musique(juin 2007) qui m'avait touché,disant simplement "Comment ça,tard?" De cela,merci.C'est très beau et très amical.A bientôt.

Claude

17:39  
Anonymous loba a dit...

Très belle analyse

18:39  
Anonymous cathulu a dit...

Superbe billet, riche et bien mené, une splendeur ! Comme austenienne, tu te poses là, bravo !

19:01  
Anonymous La liseuse a dit...

Impressionnant ce billet. Je me suis même surprise à le lire jusqu'au bout. Merci à toi pour cette découverte du monde "Jane Austen".

19:12  
Blogger Lamousmé a dit...

hihi kalistina oui oui les mugs aussi existent!!!
héhé isil si tu es très très sage...peut être que je t'en offrirais un ou deux!!!! ;o) et merci pour les compliments!!!

mon cher eeguab tu dois bien te douter que ton commentaire m'a mis les larmes aux yeux...et je suis très heureuse et reconnaissante à la blogosphère de t'avoir dans mes "connaissances"!!!

loba ce genre de commentaire court mais direct ne peux que m'aller!!! ;o)

cathulu je t'assure que j'en avais des suées à l'idée d'être lue par de plus éminentes janeites que moi!!! ;o)

la liseuse alors je suis satisfaite!!! ;o)

19:59  
Blogger marie.l a dit...

il était peut-être temps que je laisse une trace de mes passages, pas réguliers je l'avoue mais toujours intéressés car mon inculture flagrante est à l'affût du mieux savoir et de découvertes... et pi si j'ai réussi à te faire rire j'en suis bien contente ! bon dimanche Lamousmé puisque samedi est en train de décliner pour de bon ! ;)

22:37  
Anonymous yueyin a dit...

Ben j'ai laissé mes admirations sur l'autre billet (enfin le suivant avec les liens), mais comme je relisais le début, j'ajoute juste un petit mot : très beau billet... austenien pour tout dire ;-)

00:19  
Anonymous marie a dit...

Joli billet, bravo! tu reconstitues bien cette atmosphère "cup of tea"où les bavardages et les rêves prennent le pas sur l'action. Et pourtant on est étonnée que TOUT y soit, espoirs, desillusions, fuite du temps, avec cette ironie où les anglaises excellent!
La citation sur l'escalier résume tout (c'est de Virgina Woolf ?)

11:35  
Blogger Lamousmé a dit...

ma chère marie.l !!!les amies de ma chère holly sont toujours les bienvenue !!!! ;o) moi-même je ne laisse pas de trace quand je passe sur ton blog car la poésie m'intimide bien trop!!!

yueyin si ils te plaisent je suis comblée!!!! ;o)

oh ma chère marie je sais à quel point tu peut comprendre tout cela!!! ;o) et oui les deux citations sont de virginia!!!!

16:18  
Blogger Vanessa a dit...

Superbe billet (comme toujours, une qualité que je t'envie). Je pense que j'hésite à lire cette auteure car je supposais avec apriori négatif qu'elle n'envisageait comme happy end que la rencontre consommée et maritalement comblée. Merci de me donner envie de me faire ma propre idée. Tes avis me sont devenus précieux...

20:47  
Anonymous aurélie a dit...

Ton billet est excellent ! Et toi qui croyais que tu n'allais pas être à la hauteur, excuse-moi mais pffffffffffffffff ! ;-)
C'était très intéressant, pour moi qui n'y connais rien. Et je note précieusement les noms qui gravitent autour (G. Eliot, H. Fielding, H. James que je n'ai toujours pas lu, c'te honte !). Quant à Jane Austen... je la lirai plus tard, hein ! ;-) Mais tu en parles avec passion, et c'est très agréable... :-)

23:08  
Anonymous Anonyme a dit...

Chouette, tu es de retour!
Je reviendrai faire un comm un peu plus constructif quand j'aurai un peu plus de temps, là c'était simplement un petit coucou de bon retour!

ekwerkwe

00:00  
Anonymous anjelica a dit...

Bonjour Lamousmé,
Très joli billet ;)
Je n'ai pas encore lu votre grande prêtresse à presque toutes mais je ne vais pas tarder à y remedier ...

07:27  
Blogger Le_peintre a dit...

Joli boulot de critique littéraire, et pour épargner de la peine aux Dames suite à ce billet, je me suis juré de ne plus jamais leur demander en mariages, et encore moins dans le fait de dire "je t'aime".^^
A présent, je me contente de demander:"Voulez-vous être mon modèle ?". Elles disent toutes "Oui".

11:57  
Anonymous Solène a dit...

Super citations ;-) J'adore quand tu dis le charme ravageur (et sexy) de Mr. Darcy ahah Super billet !!

13:47  
Blogger Lamousmé a dit...

Mes cheres Vanessa et Aurélie !!!! j'avoue que j'avais un peu peur aussi de vos jugements (je suis rassurée !!!!!) j'espère sincèrement que cela vous donne envie ;o)
ekwerkwe j'attends tes commentaires avec impatience!!!! ;o)
oh merci angelica j'espère que ces billets t'ont donné un peu envie!!!! ;o)
Le-peintre!!!!! que dire...sinon que j'était pliée évidemment en te lisant et que j'attends ta proposition maintenant!!!! :o))))
ah Solène franchement je n'ai pas mentie hein sur Darcy????? ;o)

17:58  
Anonymous aurélie a dit...

S'il y a bien une chose que tu ne dois jamais craindre, Lamousmé, c'est mon jugement...! :-)
Non seulement ton billet est riche, mais il transpire la passion, alors tu vois, il a tout pour lui !

20:00  
Anonymous Marc a dit...

note passionnante je connais un peu Jane Austen ( 2 romans lus Raison et sentiments et Emma ) et je trouve ton analyse juste et agréable à lire. à bientôt

23:18  
Blogger Le_peintre a dit...

euh !!! je passe.^^
Sinon il me faudrait donc ta taille, ton poids (mais ça il paraît que les gentlemen ne le demandent pas), tes mensurations, enfin te voir en vrai quoi!!!
Mais bon, c'est surtout que j'ai du mal à rendre vrai le modèle, j'en rajoute trop.
"Et pour mettre fin à mon agonie", Voulez-vous être mon modèle?

01:00  
Anonymous florinette a dit...

Quel magnifique billet Lamousmé, moi qui n'aie rien lu de Jane Austen je me sens ridicule et en même temps je me dis que c'est une bien belle découverte qui m'attend ! ;-)

10:44  
Anonymous ekwerkwe a dit...

Je suppose que dans ce "genre" de roman (ce n'est pas péjoratif), le principe d'identification à l'héroïne joue à fond, et c'est vrai que, adolescente, autant les romans des soeurs Brontë(Emily surtout) m'ont bouleversée, autant j'ai lu "Pride & Prejudice" sans excitation particulière. Pas que les deux s'excluent mutuellement, mais bon.
Je gagnerais peut-être d'ailleurs à relire Miss Auten à présent, avec davantage de recul et des attentes moins sentimentales: l'enthousiasme d'une partie de la blogobulle et des billets tels que le tien sont évidemment bien tentateurs. Enfin, je n'en fais pas une priorité, je crois que si je finis par réellement apprécier J.A. un jour, ce sera parce que je l'aurai lue au bon moment. Et puis si Katherine Mansfield, qui a une écriture proche de la perfection, a pris la peine de chanter ses louanges, c'est tout de même qu'il doit y avoir une intelligence que mes jeunes yeux ont lamentablement loupé!

Sur la politique éditoriale qui rapproche les héroïnes austeniennes des demoiselles peintes par Rossetti, il me semble (de loin, je suis l'opposé d'une spécialiste) que le rapprochement n'est pas des plus heureux: où est le carcan de la société et des bonnes manières? où sont les sentiments subtils et plus ou moins bien contrôlés dans ces femmes langoureuses? où est l'Angleterre? Non mais quel dommage!

13:19  
Blogger Lamousmé a dit...

merci ma soeurette tu es bien trop gentille avec moi mais...les liens du sang n'est-ce pas!!!!?!!! ;o)

marc merci je suis touchée, et bienvenue dans cette modeste maison ;o)

le-peintre le-peintre le-peintre...c'est une demande le genoux par terre ???? sinon je ne peux dire oui!!! mouhahahhaha

oh florinette il ne faut pas du tout voyons!!! au contraire c'est merveilleux d'avoir la chance de pouvoir encore la découvrir!!!!

19:35  
Blogger Lamousmé a dit...

ekwerkwe cela valait le coup d'attendre ton commentaire!!! ;o)
alors disons que je comprends totalement ton point de vue car mon premier Austen à été lu à l'adolescence dans cet optique...mais comme toi vois-tu je suis une grande admiratrice d'Emilie (je n'ose même pas écrire sur elle c'est pour dire!!! ;o) ) et cela n'enlève en rien ma grande passion aussi pour Jane !!! elles sont tellement différentes...et je crois qu'effectivement mon age avancé (non pas lol ) ;o) m'a fait bien plus apprécier cette dernière et son style incisif dénué en apparence de passion, aujourd'hui!!! je reste une grande passionnée (et fidèle à Emilie) mais j'apprecie le ton et la vision au scalpel d'une Jane tout autant.
Pour les Rossetti...arfffffff à part avoir chercher un peintre anglais du 19 ème, je ne vois effectivement aucun rapport avec les Austen (si ce n'est que c'est toujours pour moi un réel plaisir de voir des tableaux de mon cher Dante!!!! ;o) ) Par contre je m'inssurge c'est aussi très anglais!!!! :o) pas la même Albion certes mais quand même....:o)))))

19:48  
Blogger Holly Golightly a dit...

Je te lis et te relis, Mélanie, et cela me comble. Je ne peux pas laisser de commentaires ce soir, mais je veux que tu saches que ta maison de vie est importante pour moi.

20:23  
Anonymous Clarabel a dit...

Arf ! Que c'est beau et rondement bien écrit tout ça !!! :)
Et puis, tu sais (mais oui, tu le sais !), j'ai les mêmes références en matière de figures féminines issues de la littérature auprès desquelles je me suis toujours identifiée !!! ;o)
Rousse et fière de l'être !
Janéite convaincue aussi, de surcroît !!!
Encore des belles choses comme ça, Lamousmé !!! :)))

21:56  
Anonymous Elleby a dit...

Toutes mes félicitations pour ce magnifique billet si richement documenté et illustré !

14:51  
Blogger Wictoria a dit...

J'aime aussi Jane Austen et ses subtils romans d'amour, j'ai récupéré la police "jane Austen" qui me convient bien, elle ressemble un peu à ma propre écriture réelle celle que j'ai lorsque j'écris un peu plus vite quand d'habitude ;)

Bises

21:09  
Anonymous Anonyme a dit...

Tu aurais dû dire quelle jeune fille n'a jamais rêvée de devenir une héroïne de Jane Austen ( Et de recontrer son Mr. Darcy )

21:36  
Anonymous Solène a dit...

le dernier Anonyme c'est moi

21:40  
Blogger Lamousmé a dit...

je n'ai pas l'outrecuidance de penser que mes mots te sont aussi essentiels que tes mots pour moi...mais si ils peuvent aider un peu...j'en serais déjà heureuse ma très chère amie!!!

ma chère clarabel...non seulement je sais mais je m'en rejouis!!!! :o) et c'est toujours un plaisir et un honneur crois-moi de t'accueillir ici!!! ;o)

elleby merci infiniment!!!!

wictoria je ne doutes pas un instant que jane te convienne!!! ;o)

tu ne crois pas si bien dire Solène (j'avais effectivement commencer mon billet comme ça dans un premier temps!!!) :o)

03:14  
Anonymous beatrix a dit...

C'est magnifiquement bien écrit et j'attends avec impatience ton billet sur les cabanes!! bises. Béatrix

10:02  
Blogger Lamousmé a dit...

oh beatrix merci beaucoup (même si je ne puis être d'accord avec ton commentaire !!!;o) ), je travaille encore un peu sur les cabanes et bientôt je le mets en ligne!!! :o)

11:15  
Anonymous morwenna a dit...

Ah là là, je vais reperter ce qui a déjà été dit mais: chapeau! Ce billet est tout simplement sublime! Merci beaucoup!!!

14:26  
Blogger Lamousmé a dit...

morwenna dans la bouche d'une janeïte comme toi c'est un grand compliment!!! ;o)

16:13  
Anonymous céline a dit...

Beau billet ma chère Lamousmé! J'ai été replongée dans l'univers austinien, j'en redemande! :)

Juste une question: tu as trouvé de speluches de Colin Firth?

05:08  
Blogger Lamousmé a dit...

hihihi Céline promis si j'en trouve je te le dis (je me reserve celles de MMF evidemment!!!) :o)))

17:19  
Anonymous Solène a dit...

;-)

19:59  
Blogger Lamousmé a dit...

tu veux lesquels toi solène???? :o)))

18:19  
Anonymous valou a dit...

Je suis contente de retrouver ton billet aujourd'hui, je l'ai trouvé passionnant. Le mois anglais a cela de bien qu'il permet de cibler ses lectures "bloguesques" sur un thème en particulier.
Jane Austen. Je ne l'ai découverte qu'il y a un peu plus de 3 ans, avec Orgueil et préjugés, et surtout grâce aux blogs. Avant, je n'osais pas franchir le pas, j'attendais en reportant sans cesse la découverte.
Maintenant, je retarde la lecture des romans car ils sont peu nombreux. Je lis actuellement mon 4e, avec "Northanger abbey", où je trouve que Jane Austen s'implique doublement, par rapport à d'habitude (à moins que je ne me trompe...) sa vision de la société, de la femme, des codes de conduite, et surtout son humour sont incroyablement bons à lire, j'adore ! Une auteur qu restera toujours dans un coin, pour une relecture, à l'avenir !

13:14  
Anonymous Lou a dit...

J'ai relu ton billet avec plaisir et parcouru les commentaires avec nostalgie en voyant des noms aujourd'hui disparus de la blogosphère. Je garde un beau souvenir de cette période !

21:57  
Blogger Lamousmé a dit...

ah oui Valou et Lou c'est assez émouvant de relire ce billet et surtout les commentaires...nostalgie nostalgie ^^

12:08  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil