La maison de vie

Bienvenue chez Mr Bouch', Gabichou, Le Nain et Lamousmé...

Ma photo
Nom :
Lieu : France

jeudi, octobre 12, 2006

Hurlevent





Un clin d'oeil spécial à cette chère Gaëlle.
Au hasard des promenades dans ces lieux de perditions que sont pour moi les librairies (pour mon porte monnaie s'entend ;o) ) voilà que je tombe sur cette bande déssinée :

1842. Deux jeunes anglaises, Charlotte et Emily
Brontë, arrivent à Bruxelles pour y prendre pension et y parfaire leur éducation
en français. En contrepartie de leur hébergement, Charlotte devra donner
quelques cours d’anglais, et Emily servir d’accompagnatrice à une jeune femme
aveugle : Katherine Murmaul’t, la soeur du peintre allemand Oskar Murmaul’t. La
première rencontre avec le frère et la soeur donne le ton de la relation qu’ils
vont établir avec la rousse Emily : une ambiance de passion rentrée, trouble et
sensuelle, inquiétante aussi, tant le moindre geste et la moindre parole semblent receler leur part de secrète folie…
Yves Leclercq propose dans ce one shot une interprétation à la fois sombre et flamboyante des événements qui allaient façonner le destin littéraire d’Emily Brontë, célébrissime auteur des Hauts de Hurlevent. Le tout jeune Jérôme Deleers dessine cette surprenante histoire avec une puissance saisissante, quelque part à mi-chemin de la tradition gothique et de l’imagerie informatique.


Vous imaginez bien que je suis tout de suite attirée par le titre mais, raisonnable, je passe mon chemin...et voilà qu'aujourd'hui je ne peux m'empecher de chercher plus d'infos sur le net, et là je tombe sur cette petite explication de l'auteur:

Question : D’où vient le choix des sœurs Bronté comme principaux personnages de cette histoire ? Etes-vous spécialiste du sujet ?


Yves Leclercq : Spécialiste, non, même si j’admire réellement l’œuvre, comme beaucoup de lecteurs. En fait, le choix de ce sujet a émergé lentement, au fil de plusieurs conversations tenues entre le dessinateur Jérôme Deleers, moi-même et notre éditeur chez Casterman, Arnaud de la Croix.
Jérôme est un vrai passionné du XIXe siècle, tout ce qui touche à cette période le captive. Quant à moi, j’adore les peintres préraphaélites et je ne suis pas insensible à la dimension un peu sombre et tragique du romantisme… Nous avons peu à peu élaboré une matière narrative à partir de tous ces ingrédients, en nous appuyant notamment sur un épisode assez troublant, et parfaitement authentique, de la vie du peintre Rossetti : la femme qu’il avait beaucoup aimée, Elisabeth Siddal, avait été inhumée avec un manuscrit original, que l’on avait retrouvé bien des années plus tard. Je me suis directement inspiré de cette anecdote pour Hurlevent.


Question : La trajectoire des sœurs Bronté en Belgique est-elle authentique également ?


En partie, oui. Ce qui est rapporté dans la première partie de l’album correspond à
la réalité historique, y compris la passion platonique de Charlotte Bronté pour
le directeur du pensionnat qui les accueillait. Elle et Emily étaient venues en
Belgique pour parfaire leur maîtrise de la langue française.


Question : Hurlevent propose une vision assez saisissante de la ville de Bruges…


Là encore, cela vient surtout d’influences picturales, les symbolistes belges notamment. J’aimais l’idée d’une ville un peu fantômatique, qui deviendrait le théâtre d’un huis-clos dramatique. Jérôme Deleers, qui a un talent fou, a matérialisé cette vision avec beaucoup de brio.


Question : C’est votre première collaboration avec ce très jeune auteur, comment cela s’est-il passé ?


De façon très satisfaisante. Nous nous sommes bien entendus. Je suis certain qu’un bel avenir l’attend.






Et voilà comment on se fait piéger...

Autant dire que demain je file direct acheter cette BD et au diable si on me trouve obsédée !!! ;o)



Lamousmé

6 commentaires:

Blogger Holly Golightly a dit...

Pense à mon porte-monnaie, Mélanie !!!!
Ce n'est pas possible !
Voilà, moi aussi, je suis piégée.

19:27  
Blogger Gaëlle a dit...

Ouhlà merci beaucoup pour le clin d'œil, moi aussi je suis piégée !! Comment ne pas l'être ? En plus Emily est un personnage si romanesque... je vais au moins aller feuilleter cette bd en librairie... ce qui veut dire qu'il y a de grandes chances qu'elle finisse dans ma PAL. Pauvre de moi. Enfin merci Mélanie, c'est très gentil d'avoir à ce point noté mon amour inconditionnel pour les Brontë !

19:32  
Blogger Fauna Amor a dit...

J'adore les BD,et je crois bien que je vais me laisser tenter à lire celle-ci !

20:26  
Blogger Lamousmé a dit...

Et oui on se fait toutes avoir !!

21:45  
Anonymous Anonyme a dit...

Je me promène de temps en temps sur le net pour voir ce qui se dit sur ce tout nouvel album (HURLEVENT). Je suis très heureux de lire qu'il retient l'attention. Je suis en dédicaces un peu partout en Belgique, à Paris ce 20 et 21 octobre. Je vous souhaite d'ores et déjà une bonne lecture...,
J.Deleers http://bd.casterman.com/isbn/2-203-39152-9
hurlevent_casterman@hotmail.com

01:41  
Blogger Lamousmé a dit...

Je suis très honorée de recevoir ici le talentueux auteur de cette BD !!

20:41  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil