La maison de vie

Bienvenue chez Mr Bouch', Gabichou, Le Nain et Lamousmé...

Ma photo
Nom :
Lieu : France

lundi, septembre 25, 2006

Quand le facteur devient père noël...

Il y a des jours comme ça où la distribution du courrier se transformerais presque en fête de noël...Mr Bouch' découvre enfin dans la boite aux lettres, après des semaines d'attentes, les premières voitures de la nouvelle collection "Les grandes voitures des 24 H du Mans" à laquelle il vient de s'abonner.Il lui en aura fallu de la patience,des jours à guetter la venue de notre factrice, il se proposa même spontanément pour la "corvée" de relève du courrier!
Mais la récompense fut à la hauteur de l'attente: deux nouvelles voitures, sans compter le fameux cadeau pour tout abonnement (une autre voiture!!!) et la promesse d'une longue suite d'attentes frémissantes gratifiées chaque fois d'une nouvelle acquisition.

Dans le courrier également, mais cette fois ci pour Lamousmé...de merveilleuses retrouvailles: la fabuleuse monographie d'Alicia Craig Faxon sur Dante Gabriel Rossetti, qui s'était malheureusement envolée en fumée avec tant d'autres souvenirs...Heureusement contrairement aux photos les livres même épuisés peuvent se retrouver!!
Quel bonheur d'avoir à nouveau entre les mains ce trésor.

Alors bien sur il y aurait toujours des critiques, rien que le choix du tableau en couverture qui n'est pas forcément un de mes préféré (comment cela parce que ce n'est pas une rousse???? ;o) ) ...mais une des choses que j' apprecie particulièrement c'est l'avant propos écrit par Helen Guglielmini:
Très tôt, j'ai eu conscience que je descendais des "Rossetti".


Une arrière petite fille de William Michael Rossetti ,le frère de Dante Gabriel!!
C'est grâce à elle que j'avais appris le "secret de famille" sur le fameux mot laissé par Lizzie Siddal à sa mort. Il avait bel et bien existé et c'était transmit de génération en génération nous éclairantun peu plus sur cette fin tragique. "Prends soin de Harry" ainsi avait été les derniers mots d'Elisabeth ( Harry étant son jeune frère handicapé).
En ce qui concerne la monographie même, je vous laisse en apprécier le ton au travers du quatrième de couverture:
La grâce:Dante Gabriel Rossetti (1828-1882) est dans ce mot. Sa vie tend vers cet idéal, sa poésie le réalise, sa peinture le dépasse. Formé à l'école du Beau et du Vrai, Rossetti est l'un de ces rares artistes_ et peut-être l'un des derniers_ qui ont su conjuguer leur amour de l'harmonie et leur goût de la technique,sans privilégier l'une, sans renoncer à l'autre. En cela, et parce qu'elle plonge ses racines dans un passé sans cesse interrogé et admiré, son oeuvre domine le XIX ème siècle anglais et acquiert une valeur d'universalité. De père napolitain, élevé en Angleterre, Rossetti se situe au confluent de deux cultures. Fra Angelico, Giorgione, Dante, Shakespeare et Walter Scott seront ses mentors. Parce qu'il refuse l'académisme victorien, qui se contente de reprosuire, sans flamme, une imagerie vieillie, il remonte jusqu'aux sources vives de l'art: la Renaissance italienne ou les légendes médiévales. Les draperies empesées, les costumes d'apparat, les thèmes de convention n'ont plus droit de cité. La nature ,le corps humain, la lumière du jour retrouvent tous leurs droits. Rossetti ne veut d'autres modèles que ses amis, que ses amantes. A celles-ci, il vouera son oeuvre, sa vie. Fondateur de la Confrérie Préaphaélites, Rossetti est plus qu'un créateur : un inspirateur. Grâce à lui, et avant le Symbolisme, le peintre s'approprie les grands mythes de l'humanité. Grâce à lui, et avant l'Impressionisme, le peintre sort de son atelier. C'est cet homme_inventif, séduisant,passionné_ que nous révèle le livre d'Alicia Craig Faxon, première monographie exclusivement consacrée à cet artiste. 265 illustrations_ dont 140 en couleurs_ restituent sa palette lumineuse. Les témoignages de ses contemporains, ses lettres, ses poèmes nous permettent d'entrer dans l'intimité de celui qui voulut être le Botticelli de son siècle.

5 commentaires:

Blogger Holly Golightly a dit...

Je vais acheter ce livre, Mélanie !!!
Merci pour ce billet qui aiguise mon appétit.
Il en de la chance Monsieur Bouch' !

15:19  
Blogger Lamousmé a dit...

D'avoir une mère aussi formidable tu veux dire? ;o)

00:45  
Blogger Holly Golightly a dit...

En fait, oui, c'est exactement ma pensée.

18:46  
Anonymous La liseuse a dit...

Merci de prolonger ainsi ma lecture d'autumn. Un vrai régal.
Voilà un site que tu connais peut être. J'adore le visiter : http://www.artrenewal.org

15:52  
Blogger Lamousmé a dit...

non la liseuse je ne connaissais pas merci beaucoup donc ;o)!!

18:42  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil