La maison de vie

Bienvenue chez Mr Bouch', Gabichou, Le Nain et Lamousmé...

Ma photo
Nom :
Lieu : France

mercredi, septembre 13, 2006

D.G. Rossetti



Pour mon premier billet "en solo" je ne pouvais qu' évoquer ma "rencontre" à l'âge de 15 ans avec un homme qui a marqué étonnemment ma vie: Dante Gabriel Rossetti.
Je me revoie encore découvrant dans la bibliothèque de mon père un livre sur les Pré-raphaélites. Plusieurs peintures attirent mon attention et elles sont toutes du même peintre, Rossetti. Il est certain que ses portraits de femmes rousses et voluptueuses ne peuvent que séduire l'ado rouquine que je suis. Puis je m'interresse d'un peu plus près au peintre et déniche très rapidement sont autoportrait à l'age de 18 ans. Comment ne pas tomber immédiatement amoureuse?





Par la suite je découvre sa vie tumultueuse , son art pictural et littéraire, mais j'en reviens toujours à ses tableaux de femmes aux modèles si troublantes , si bien que je me prends à rever d'en être la réincarnation.
Petit à petit je m'entoure de livres qui lui sont consacrés (très peu de français malheureusement). Je me souviens même avoir réussi à "placer" pendant mes études mon sujet favori (un scénario au lycée en classe cinéma et plus facilement un exposé en faculté d'histoire de l'art). Enfin la vie a suivi son cours, mes passions se sont diversifiées, mon chemin m'a entrainé sur d'autres sentiers, mais Rossetti est toujours resté présent dans ma vie alors que, chose étonnante, je n'avais jamais eu le loisir d'admirer ses tableaux autrement qu'en reproductions dans mes livres! Il faut dire qu'aucune exposition n'a eu lieu enFrance depuis 1972

et qu'aucun musée Français ne possède une de ses toiles.
Je me suis pourtant rendu en Angletterre, mais juste en week-end à Birchington-on-see sur sa tombe, où mon amoureux d'alors m'avait fait la surprise de m'emmener.
Ce n'est qu'en 2004 à l'occasion de la retrospective organisée par le Van Gogh Museum d'Amsterdam que j'ai enfin pu me retrouver face à face avec ces toiles tellement admirées et aimées. La rencontre fut bouleversante...tellement d'années s'étaient écoulées...et je me retrouvais enfin là devant elles! J'avoue avoir beaucoup pleurée....
Mais beaucoup ri aussi...car j'avais le bonheur d'avoir emmener avec moi ma meilleure amie, qui ne cessait de s'extasier sur la beautée des tableaux et ma "prétendue" ressemblance avec les modèles...jusqu'au moment ou ébahit et ne pouvant retenir un cri, elle m'attira prestement vers le coin d'exposition ou tronaient des photographies de Rossetti et de ces proches. Elle me désigna alors une photo que je connaissais déjà et s'exclama: mais on dirais ton ex mari!!!! (le fameux amoureux du week end ;o) )
En éclatant de rire j'avouais qu'effectivement je m'étais déjà apperçue de cette "coincidence" mais ne savais si elle était réelle ou pur fruit de mon imagination...Sa réaction me conforta mais, les meilleures amies ne sont elles pas là justement pour conforter vos rèves?
Réincarnation ou pas je veux croire que Rossetti et moi étions fait pour nous rencontrer et je reconnais avoir parfois répondu à un amant éploré qui se demandait ce que je lui reprochais: "tu n'es ni peintre ni Anglais, ni même du 19 ème!!!!!"

Lamousmé


7 commentaires:

Blogger Gaëlle a dit...

Incroyable cette histoire !! C'est vrai, on se mettrait presque à croire à la réincarnation... je sens qu'elle va beaucoup plaire à Holly qui fait et ferait des kilomètres sur la trace de ses auteurs chéris, et moi je donnerais cher pour grimper la route pentue et revêche qui mène au presbytère de Haworth où vécurent et moururent les Brontë...

08:20  
Blogger Holly Golightly a dit...

Gagné Gaëlle !
Cette histoire m'envoûte complètement !!!!

09:32  
Blogger Lamousmé a dit...

Je suis sincèrement heureuse que cette histoire vous plaise...mais si l'on y songe je n'y suis pas pour grand chose ;o)

00:20  
Blogger Holly Golightly a dit...

Hé bien, détrompe-toi !

08:12  
Blogger Lamousmé a dit...

Tu pourrais développer holly? je suis sure que je vais adorer!! ;o)

15:21  
Blogger Holly Golightly a dit...

Ce que je voulais dire, c'est que tu es responsable de ce que tu écris, que ce que tu nous livres est ton oeuvre, cela t'appartient.

17:36  
Anonymous La liseuse a dit...

Merveilleux billet que celui-ci. Quelle histoire en effet ! Je viens de refermer un petit bijou, "Autumn", qui, si j'ai bien compris est ton livre culte. Eh bien... je suis toute émue de cette histoire et du destin de ces personnages qui comme toi me font rêver. Une petite pincée de déception tout de même de ne pas y avoir retrouvé celui qui me donne à rêver, John William Waterhouse. Mais il venait à peine de naître lorsque Rossetti rencontra Lizzie.
Je vais poursuivre ma visite de ta maison de vie au cas où je découvrirais une nouvelle lecture.

15:35  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil